Diese Seite verwendet Cookies. In unserer Datenschutzerklärung können Sie hierzu weitere Informationen erhalten. Indem Sie auf der Seite weitersurfen, stimmen Sie - jederzeit für die Zukunft widerruflich - dieser Datenverarbeitung durch den Seitenbetreiber und Dritte zu.
Ok Datenschutz
Revenir en haut
Sie nutzen einen veralteten Browser, dadurch kommt es zu Fehldarstellungen auf unserer Seite. Um dieses zu beheben aktualisieren sie bitte Ihren Browser.
Menü Collection d'étalons

Paul Schockemöhle

Instagram Facebook YouTube
Brandzeichen

Baloutaire PS

*2011, 172cm
Balou du Rouet Baloubet du Rouet Galoubet A
Mesange du Rouet
Georgia Continue
Georgette II
Chataire Chacco-Blue Chambertin
Contara
Nema Voltaire
Copalia L'Enchante

Approuvé pour:

Hanovre, OS-International, Rhénanie, Mecklembourg, stud-books d'Allemagne du Sud, Westphalie, Zangersheide

Conditions de monte:

€ 1.000 (plus 7% de TVA)

WFFS négatif

Issu de la lignée du Champion Olympique

Baloutaire PS, extrêmement ingénieux et techniquement brillant sur les barres, recommence tout juste à sortir en compétitions après une blessure. Il a gagné des épreuves jeunes chevaux de niveau M. À son test de performance à Adelheidsdorf, il a également reçu un 9,5 pour sa remarquable volonté de performance, un 8,25 pour sa facilité sous la selle et un 8,0 pour son galop.

Nous attendons avec impatience les premiers poulains de ce jeune étalon très prometteur au printemps.

Le pedigree de Baloutaire PS réunit l'élite absolue des meilleurs étalons de CSO du monde, à commencer par son père Balou du Rouet, qui est dans le top dix du classement WBFSH sans interruption depuis 2014.

Son grand-père maternel Chacco-Blue, lui-même troisième dans le Grand-Prix d’Aix-la-Chapelle et vainqueur du Grand-Prix de Neumünster, est, depuis 2017, le numéro un absolu du classement WBFSH.

Voltaire, apparaissant en troisième génération, a remporté des victoires internationales sous la selle de Jos Lansink/BEL.

Baloutaire PS : une génétique d’exception rare

 

Newsletter

Inscrivez ou désinscrivez vous
à notre newsletter.

Paul Schockemöhle